Insurance to mitigate Tax exposures

The increased scrutiny by tax administrations and the consequent risk of a specific tax position being challenged have created uncertainties among the business community. The management of tax exposures becomes a key concern for companies, in particular in M&A deals or restructurings. A specific insurance market has emerged to cover risks related to tax issues.

Focus on an emerging product: Tax Liability Insurance

Imagine that you must proceed with a transaction or investment where there is uncertainty in the application of tax laws or inadequate time to obtain an advance tax ruling. The risk exists in that the tax treatment of the transaction is challenged by the tax authorities, potentially leading to substantial costs and liabilities.

Tax liability insurances are designed to fill the risk gap that results from uncertainty about a tax liability. As a risk transfer tool, it enables the company both to free up and to attract capital.

A customized insurance solution…

The wording of the insurance is tailor-made to cover your very specific tax exposure. Retentions are negotiable and the policy period is generally aligned with the applicable limitation period. Premium typically range between 2.5 % and 10 % of the insured limit, depending on the probability of an adverse outcome.

Coverage may address:

  • expenses incurred by the insured in engaging outside legal advisers and/or accountants in order to resolve the dispute with a relevant tax authority;
  • interest and insurable fines or penalties as well as additional tax payable if the dispute is lost;
  • gross-up of taxes payable (ie if the taxpayer is found to have an additional tax liability, the insurance proceeds may be deemed taxable: the policy will cover any tax incurred on receiving the proceeds).

Exclusions will vary from policy to policy but will generally consist in:

  • losses resulting from inaccurate facts or omission of material information given by the insured;
  • criminal or fraudulent acts or intentional violations of law; and
  • changes in legislation after the inception date.

… for a wide variety of tax risks

Insurance companies will consider offering insurance in respect of a very wide variety of tax risks provided they are able to review detailed advice from the insured’s financial advisers or its lawyers setting out the background, the potential tax liability and a legal analysis of the likelihood of the liability arising. Tax Liability insurance is suitable for risks turning on questions of law rather than fact and is unlikely to be available for promoter-driven, repetitive or purely tax motivated transactions, or those cases already subject to audit, litigation or on appeal from a tax authority.

Examples of risks covered by insurances include:

  • whether a foreign subsidiary qualifies as a “legal entity” under local corporate income tax rules;
  • whether a company meets the tests relating to an exemption or specific tax treatment;
  • the risk resulting in the claw-back of a historic claim for stamp duty land tax group relief;
  • the risk resulting in the tax authority questioning the validity of tax credits claimed by an entity.

When assessing a tax exposure, insurers will look at:

  • the type of risk, with a preference for those in connection with or as a result of a merger, acquisition, restructuring, recapitalization… or another type of transaction that demonstrates a clear business purpose other than to achieve a particular tax result;
  • the jurisdiction, preferably those politically stable, with developed legal system and a tax authority or tribunal with a recognized, accepted route of appeal and a reputation for competence, probity, fairness…;
  • legal advice or opinion from reputable lawyers or tax advisers provided to the insured. They will carefully review the advice to assess its merits and also identify any weaknesses or concern;
  • the likelihood of challenge from a tax authority which may be based on political climate or a tax authority’s propensity to challenge certain tax practices or target industries.

Case Study – VAT Risk

An insurance solution was sought for a scheme involving a land development incorporating the construction of a number of holiday homes. Under the scheme, the land owner and building developer (which were connected parties) entered into separate but inter-conditional contracts with the purchaser of the land – for the freehold sale of the land and the subsequent design and build services respectively (rather than a single sale of land containing completed holiday homes). Insurance was offered against the risk of a successful challenge that the sale of the land would be standard rated as opposed to VAT-exempt.

What are the strategic benefits?

  • transfers an uncertain liability from the insured to the insurer;
  • reduces the insured’s concerns about the potential for an adverse tax challenge;
  • transforms contingent claims into a quantified insurance cost;
  • can facilitate a sale or acquisition by providing certainty and managing negative financial impact;
  • can preserve or enhance the value of a business or an asset;
  • can be used where parties do not want or do not have time to obtain prior clearance from tax authorities.

Why chose ABIL S.A. as your risk adviser or insurance broker?

ABIL is a Luxembourg based company specialized in risk management, advisory and insurance brokerage services, focusing in particular on companies active in the financial, advisory and technological sectors, as well as on large multinationals.

ABIL will have you engaged with a selection of specialized “tax liability” insurers and will be advising in a first stage on responsiveness, experience in tax liabilities, and reputation for claims payment. We will also review your insurance contract with a particular focus on the scope of losses included and excluded, the impact of knowledge qualifiers, the term of coverage, operational restrictions and potential subrogation provisions.

We are at your disposal to address any question and respond to any request for quotation.

Risques informatiques et protection des données

Si votre activité professionnelle implique la collecte, le traitement, la conservation ou la propagation d’informations privées ou sensibles, vous vous demandez probablement jusqu’à quel point vos ordinateurs, serveurs, programmes ou services cloud sont capables d’en assurer la sécurité.

Notre dépendance aux systèmes d’information n’a jamais été aussi importante et on peut prévoir que cela s’accentuera encore à l’avenir. La moindre défaillance technique est susceptible d’occasionner des retards, des pertes d’exploitation ou des dommages à des tiers, particulièrement lorsque des données privées sont en jeu. Parallèlement à cela, la criminalité informatique s’est accrue et complexifiée. Les journaux publient quotidiennement des exemples d’attaques, telles que les « hacking », les « distributed denial of service » (DDoS) ou les « ransomware » (prise en otage de données par des logiciels malveillants).

Avec la récente approbation du Règlement Général de Protection des Données (RGPD), qui sera applicable au Luxembourg dès le 25 mai 2018, l’Europe a mis en place un régime de protection des données personnelles beaucoup plus strict qu’auparavant. Les sociétés sont dorénavant exposées à d’importantes responsabilités et pénalités en cas de perte de données privées, pouvant aller jusqu’à 4% du chiffre d’affaires global du groupe avec un maximum de EUR 20m.

Comment se préparer au RGPD ?

La conformité au RGPD est obligatoire et beaucoup d’entités tombant dans son champ d’application devront entreprendre d’importantes réorganisations. Les consultants et avocats spécialisés seront d’une aide précieuse pour vous permettre de mettre votre organisation et vos procédures à jour. Ce sera en outre l’occasion de revoir votre infrastructure informatique et vos systèmes de sécurité, afin d’assurer la protection des données contre des attaques « cyber » ou des pannes inopportunes.

L’utilisation de l’assurance Cyber en tant qu’outil d’atténuation du risque

Bien qu’obligatoire, la conformité à la loi ne vous immunise pas contre une attaque « cyber » ou les effets dévastateurs qu’elle pourrait causer à votre réputation ou à votre responsabilité. Même les systèmes de sécurité les plus robustes ne pourront jamais offrir une garantie à 100%.

Nous vous conseillons dès lors les polices d’assurances « cyber » pour vous aider à réduire ce risque résiduel et apporter un niveau supplémentaire de protection à votre société.

L’assurance cyber existe depuis plus de 15 ans aux USA, où certains Etats tels que la Californie appliquaient déjà des législations similaires. Un marché de l’assurance cyber s’est développé récemment en Europe et les assureurs offrent désormais diverses solutions pour tous types de sociétés, à des prix abordables.

Que cela couvre-t-il ?

Les assurances Cyber proposent une solution complète pour la gestion des risques et incidents de type « cyber ».

En premier lieu, le contrat propose une assistance immédiate pour résoudre les problèmes urgents de sécurité informatique ou juridique consécutifs à une atteinte à la sécurité ou à des pertes de données. En pratique, les assurés auront accès à des spécialistes en ces domaines, consultants et avocats, qui interviendront dès les premières heures de la découverte du problème pour le définir et le résoudre.

La police d’assurance paie en outre divers coûts supportés afin de faire face au problème survenu: les frais de remise en état des systèmes, les frais de notification tels qu’imposés par la RGPD, l’accompagnement auprès des Autorités de Protection des Données, les frais de communication externe pour réduire le risque de réputation, ainsi que les autres frais nécessaires pour enquêter, gérer et réduire l’incident, dans le cadre des investigations liées à la fraude, des consultations juridiques ou encore du contrôle de l’utilisation des données des clients.

L’assureur supporte aussi les frais nécessaires pour restaurer et reconstituer les données perdues de l’assuré.

La section responsabilité du contrat couvre aussi les réclamations introduites à l’encontre de la société suite à une défaillance de la sécurité de son réseau ou à une incapacité à protéger les données. Cela comprend les réponses à apporter aux exigences et enquêtes du régulateur, ainsi que le paiement des frais de défense et du dommage éventuel subi par un tiers (clients, employés …).

Dans certaines circonstances, le contrat rembourse les pertes d’exploitation et les dépenses opérationnelles consécutives à une interruption matérielle des activités causées par une défaillance de sécurité.

Enfin, le volet vol et extorsion offre une réponse au vol d’argent, de titres ou d’autres valeurs, ou aux menaces externes d’intenter une telle attaque, ainsi qu’aux demandes de rançon par un logiciel malveillant.

Qu’est-ce qui n’est pas couvert ?

Les polices d’assurance Cyber interviennent en excédent d’une franchise. Celle-ci est exprimée soit en argent, soit, pour les pertes d’exploitation, en temps écoulé (période d’attente). Cette période d’attente ne s’applique bien entendu pas aux mesures immédiates (urgentes) offertes par l’assurance.

Les garanties et exclusions varient significativement d’un assureur à l’autre. Nous relèverons les suivantes en particulier :

  • Les pertes résultant d’une défaillance électrique, mécanique ou d’infrastructure autre que l’IT (comme la fibre optique, les pannes d’électricité ou l’interruption d’une communication satellite) ;
  • Les dommages physiques ou corporels, autres que les dommages aux données (il existe néanmoins des solutions permettant de couvrir ce risque particulier) ;
  • Les atteintes aux droits de propriété intellectuelle.

Pourquoi choisir ABIL comme votre conseiller ou courtier d’assurances

ABIL est une société luxembourgeoise spécialisée en gestion des risques, conseils et courtage en assurances, se concentrant particulièrement sur les sociétés actives dans le domaine financier, les services intellectuels, le secteur technologique et les multinationales.

Vous pouvez compter sur ABIL pour adapter votre police Cyber à vos besoins spécifiques. ABIL réalisera également une revue complète de vos autres polices connexes, telles que celles couvrant la responsabilité des administrateurs, la responsabilité professionnelle/produit/générale, la fraude, la Kidnap & Ransom, ou encore l’incendie, afin de s’assurer que la police Cyber s’y adapte au mieux.

Nous sommes à votre disposition pour répondre à vos questions ou à toute demande d’offre.